Une année de volontariat écologique en Allemagne

Une année de volontariat écologique en Allemagne

Une sortie pour recenser les oiseaux

Par un beau dimanche de janvier, petits et grands ont pu participer à "l'heure des oiseaux d'hiver" (Stunde der Wintervögel). Il s'agit d'une promenade en famille, le long d'un sentier d'environ 1,5 km afin d'observer et de recenser les oiseaux hivernaux. En effet, lorsque les jours se font plus courts et plus froids et que les humains s'emmitouflent sous la couette auprès de la cheminée, nombre de nos amis emplumés prennent la direction du sud.

Certes, beaucoup de nos oiseaux  migrent alors vers des contrées plus clémentes, mais saviez-vous que nous accueillont aussi par conséquent des visiteurs venus du nord ? Nous sommes donc allés à leur rencontre, armés de jumelles, d'un guide d'identification, d'une feuille de recensement et même d'un appareil photo pour les plus optimistes.

 

DSC_0090_Bildgröße ändern.JPG

 

L'excursion fut menée par un ornithologue, donc un spécialiste des oiseaux. Il a assez d'expérience pour distinguer les oiseaux au vol, différencier les individus au chant ou encore déterminer les nids.

Comme vous pouvez le voir, ce fut un succès puisqu'une quarantaine de personnes étaient au rendez-vous, même si un aussi grand groupe rend l'observation parfois plus difficile.

 

P1110009_Bildgröße ändern.JPG

 

Une quinzaine d'espèces se laissèrent observer malgré tout, ainsi qu'un fringant chevreuil au plus grand plaisir des enfants.

 

DSC_0088_Bildgröße ändern.JPG

 

Le pinson du nord (Bergfink) et le vanneau huppé (Kiebitz) sont des exemples typiques de migrateurs venus passer l'hiver.

 

     

 

Des jumelles sont indispensables pour espérer observer quelque chose. Vous pouvez pourtant vous aussi partir à la recherche de ces courageux migrateurs, ou des sédentaires qui le sont tout autant d'affronter le froid.

Pas besoin d'aller bien loin, il suffit de sortir de chez soi et d'être attentif, même en ville !

L'hiver est la meilleure saison pour cela: les arbres sont dénudés et les oiseaux moins farouches car affamés et frigorifiés. Ils économisent au maximum leur énergie et évitent la fuite, ce qui signifie que l'approche est plus facile.

 

 

Je vous souhaite donc de belles observations de pinsons, mésanges, verdiers, bruants, vanneaux et autres bêtes à plumes !

 

DSC_0133_Bildgröße ändern.JPG



12/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres