Une année de volontariat écologique en Allemagne

Une année de volontariat écologique en Allemagne

L'éducation à l'environnement, c'est quoi?

Petite comparaison de la politique environnementale de chaque côté du Rhin: en France, le gouvernement vient de publier un communiqué visant à promouvoir et soutenir l'éducation à l'environnement en février dernier (voir  ici). En Allemagne, l'éducation à l'environnement dans le cadre scolaire est pratiqué depuis près de 20 ans. 

Dans la pratique, cela signifie apprendre aux enfants à être attentif à ce qui les entoure.

 

En ce début de printemps, c'est donc l'occasion d'utiliser ses cinq sens:

La prairie fleurit? On va se faire une petite tartine de fleurs! Les enfants apprennent à reconnaître les fleurs comestibles, et à les déguster. Ici, ce sont violettes, pissenlits et pâquerettes qui colorent les biscottes. Alors je ne vous cache pas: il faut en goûter le premier pour montrer à tout le monde que non, ce n'est pas empoisonné!

P4150120.JPG 

 

Hop, on oublie la vue et on se concentre sur l'ouïe: on va réaliser une "carte des sons"

Le principe est simple: se poser, les yeux fermés, écouter son environnement puis le dessiner sur sa petite carte. Bon, ok, les plus paresseux écrivent ce qu'ils entendent plutôt que ne le dessinent. Mais avec des classes difficiles dont les enfants passent leur temps à se chamailler, c'est beau de les voir enfin calmes et attentifs avec leur "carte des sons".

P4150121.JPG

 

 

On alterne aussi avec des jeux sur le thème de la nature, comme le jeux des chauves-souris. la chauve-souris a les yeux bandés et doit attraper les moustiques en se repérant aux sons. Lorsqu'elle crie "Fleddie!", ses proies répondent "Mottie!", ce qui est censé représenter  l'écholocation. Oui, je vous l'accorde, ce n'est pas facile pour la chauve-souris, mais c'est pas mal de fous rires! 

 

Et on termine par un peu de land art: une carte pour Maman, un marque-page pour Papa...

 

Quand on n'est pas avec les enfants, on détermine et cartographie actuellement les fleurs de nos biotopes. Dernière découverte: une station de tulipes sauvages (rare!). Elles se distinguent des varíétés horticoles par les pétales pointues:

P4160040.JPG   P4160042.JPG

 

 

J'ai aussi shooté les premiers visiteurs de notre muret de pierres sèches:

 

 

 

 



17/04/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres